Entreprise

Pourquoi réaliser un audit linguistique de ses collaborateurs ?

Le mai 16, 2022 - 2 minutes de lecture
Pourquoi réaliser un audit linguistique de ses collaborateurs ?

Pour des entreprises internationales, évaluer le niveau de langue de ses collaborateurs est une tâche très importante. En effet, une entreprise présente à l’international doit avoir, en son sein, des collaborateurs capables de manipuler aisément plusieurs langues. Ainsi, la réussite de votre entreprise dépendra majoritairement du niveau linguistique de votre personnel. Voilà pourquoi il est fortement conseillé pour une entreprise d’entreprendre une évaluation de ses collaborateurs. Dans cet article, vous allez découvrir les avantages d’un audit linguistique. 

Les avantages d’un audit linguistique

La mauvaise communication fait partie des causes de faillite d’une entreprise. Ceci est d’autant plus vrai pour une entreprise qui exerce à l’international. C’est à ce moment que l’évaluation du niveau linguistique de vos collaborateurs entre en jeu. Pour cela, faites appel à ce spécialiste pour réaliser votre évaluation linguistique. L’un des principaux avantages de cet audit est qu’il peut être réalisé à distance pour éviter le déplacement du personnel. Par ailleurs, au terme de l’évaluation, le professionnel de l’audit met à votre disposition des recommandations pédagogiques personnalisées en fonction des résultats obtenus par chaque collaborateur. Pour terminer, l’autre avantage est que les résultats de l’audit sont disponibles en moins de 24h. 

Comment se déroule un audit linguistique ? 

La mise en œuvre d’un audit linguistique obéit à trois étapes distingues. La première étape est l’analyse des tâches spécifiques que chaque employé effectue dans une autre langue. Il peut s’agir des tâches assez variées tels que la rédaction de courriels ou la participation à des conférences téléphoniques. La deuxième étape est l’identification des compétences et atouts actuels des candidats. Ces compétences doivent avoir un lien avec les missions de l’employé. La troisième étape est de déterminer les écarts qui existent entre les compétences linguistiques du personnel et les compétences nécessaires pour le poste. Dans le monde de l’entreprise, chaque poste requiert une compétence précise. 

Lire aussi :  Réserver un espace pour ses activités professionnelles