Definition

Qu’entend-on par CV professionnel ?

Le février 9, 2024 - 7 minutes de lecture

Un CV professionnel est un outil essentiel dans le monde du travail. Il est exigé dans tous les processus de recrutement et est souvent la première impression que les employeurs ont d’un candidat. Mais qu’entend-on exactement par CV professionnel ? Quelles sont les principales sections à inclure ? Et comment faire en sorte qu’il se démarque parmi les autres candidatures ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le CV professionnel.

Définition du CV professionnel et de son objectif

Le curriculum vitae ou CV est un document qui sert à présenter une synthèse des compétences, formations et expériences d’un individu. D’ailleurs la locution latine, « curriculum vitae » signifie littéralement « histoire de la vie ». Ce terme est déjà évocateur du rôle principal du CV : relater l’ensemble du parcours professionnel et académique d’une personne.

Pour le candidat, l’objectif du CV est de mettre en valeur ses aptitudes et son expérience de manière concise et ciblée. Ce document doit convaincre le recruteur de la pertinence du profil du candidat pour le poste proposé. Il s’agit de se démarquer des autres candidats et de susciter l’intérêt du recruteur pour obtenir une entrevue.

Pour celui qui embauche, le CV est une mine d’informations sur le candidat. Il lui permet d’identifier rapidement les profils correspondant aux compétences requises pour le poste. Le CV donne aussi un aperçu de la personnalité, à travers ses centres d’intérêt et ses engagements personnels par exemple.

En dehors du contexte de recrutement, le CV peut être utile lors de la demande de subventions, de bourses ou de stages. Il sert à démontrer que le candidat possède les qualifications et l’expérience nécessaires pour bénéficier de l’opportunité offerte. En outre, si vous êtes un indépendant, un CV bien rédigé peut vous aider à attirer de nouveaux clients. Il peut montrer votre expertise et votre expérience dans un domaine spécifique, augmentant ainsi votre crédibilité et votre attractivité pour les clients potentiels.

Lire aussi :  Pourquoi la sauvegarde dans le cloud est un atout précieux pour votre entreprise ?

Principales sections d’un CV professionnel

Malgré la variété des modèles de CV, certaines sections sont incontournables. Voici les principales parties que l’on retrouve dans ce document.

Les informations personnelles

Elles comprennent le nom, le prénom et les coordonnées du candidat. D’ordinaire, ces dernières se composent d’une adresse mail et d’un numéro de téléphone. Une adresse postale peut aussi figurer, bien que cela soit moins courant dans le contexte actuel. De plus, l’âge peut être mentionné, mais cela n’est pas obligatoire. Certaines informations, telles que la nationalité ou l’état civil, sont parfois incluses. Cependant, leur pertinence dépend largement du poste convoité et du pays dans lequel on postule. Il est à noter que ces détails, bien qu’essentiels, doivent rester succincts. Le but est de permettre au recruteur de contacter le candidat facilement.

Le cursus de formation et les qualifications

Cette partie renseigne sur le parcours académique. Il est recommandé d’y décrire les diplômes, en commençant par le plus récent. Il faut préciser son intitulé, l’établissement fréquenté et la date d’obtention. Les formations courtes, ateliers ou séminaires pertinents peuvent également y figurer. Il est possible d’inclure des certifications professionnelles. Elles attestent d’un niveau de compétences spécifiques. Les recruteurs apprécient ces preuves tangibles de qualifications. Par conséquent, n’hésitez pas à les mettre en avant. L’ordre des informations est à soigner. Il faut commencer par les qualifications les plus récentes.

Les antécédents professionnels

Cette section fournit un aperçu des expériences professionnelles précédentes. Il est recommandé d’indiquer les postes occupés, classés du plus récent au plus ancien. Les noms des entreprises, les durées de contrat et les responsabilités doivent être inclus. Chaque emploi devrait être accompagné de quelques points décrivant les tâches effectuées et les compétences acquises. Pour chaque poste, il est utile de mentionner des réalisations spécifiques, comme l’atteinte d’objectifs ou la gestion de projets. Cela démontrera non seulement l’expérience pratique du candidat, mais aussi son implication et sa motivation. Les stages, les missions temporaires ou le bénévolat peuvent également être précisés s’ils sont pertinents pour le poste visé.

Lire aussi :  Les sacs publicitaires : pour quel type de promotion ?

Les compétences

Cette rubrique met en lumière les compétences techniques, comme la maîtrise de logiciels ou de langues étrangères. Les compétences transférables, telles que le leadership, la gestion de projet ou la communication, ont également leur place ici. Il est conseillé de citer des exemples concrets d’utilisation de ces compétences. Cela permet d’illustrer leur mise en pratique. Les compétences doivent être présentées de manière organisée. Il est possible de les regrouper par type, par exemple. Il faut d’adapter cette section en fonction du poste visé.

Les réalisations

Les réalisations illustrent les compétences du candidat à travers des réussites passées. Pour chaque réalisation, il est important de spécifier le contexte, les actions menées et les résultats obtenus. Il faut éviter de lister simplement les faits. Préférez une présentation qui met en lumière la contribution personnelle du candidat dans l’accomplissement de ces exploits. Les réussites académiques, comme les prix ou les distinctions, peuvent aussi être citées.

Conseils de présentation pour les CV professionnels

Un CV professionnel se doit d’être visuellement attrayant et facile à lire. C’est pourquoi le choix de la mise en page, du design et de la typographie est crucial. Des polices simples et claires, comme Arial ou Times New Roman, sont recommandées. Évitez les polices extravagantes qui pourraient distraire le lecteur.

La taille de la police doit être assez grande pour être lisible. Elle doit être comprise entre 10 et 12 points. Les titres de section peuvent être en gras ou en majuscules pour les faire ressortir. Les marges doivent être uniformes autour du texte, généralement entre 1 et 1,5 cm.

Lire aussi :  5 conseils d'un expert en recrutement à l'attention des chefs d'entreprise

Le texte du CV doit être justifié à gauche, ce qui est le format de lecture standard. Cependant, les titres de section peuvent être centrés ou justifiés à droite pour les distinguer du reste du texte.

Le design du CV doit être simple et professionnel, sans images ou graphiques superflus. Les couleurs utilisées doivent être sobres et appropriées à l’industrie. Par exemple, un CV pour un poste en finance ou en droit peut être en noir et blanc. Pour un poste en marketing ou en design, il peut comporter des couleurs plus vives.

En outre, toutes les informations doivent être présentées de manière cohérente et structurée. Par exemple, si vous choisissez de lister vos antécédents professionnels par ordre chronologique, assurez-vous de suivre ce format tout au long du CV.

Dans le même ordre d’idées, assurez-vous que toutes les dates, les noms d’entreprises et les descriptions de poste sont corrects et cohérents.

Il est conseillé d’organiser les renseignements sur une à deux pages maximum pour les postes juniors ou intermédiaires. Pour les postes plus seniors ou les CV académiques, un CV plus long peut être acceptable.

Enfin, n’oubliez pas de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre CV. Une erreur peut donner l’impression de négligence et nuire à votre candidature. Il est donc recommandé de relire soigneusement votre CV, ou de faire appel à un proche pour qu’il le fasse.