Entrepreneuriat

Comment ouvrir une épicerie de village ?

Le août 1, 2022 - 6 minutes de lecture

Vous envisagez d’ouvrir une épicerie ou une supérette, et proposer des produits de qualité aux habitants de votre village ? Comme n’importe quelle autre activité, certaines démarches sont obligatoires pour la création d’une épicerie. Pour connaître toutes les formalités à remplir, il est d’abord nécessaire de déterminer le type d’épicerie à ouvrir. La réalisation d’une étude de marché vous fera savoir si le projet sera rentable ou non. Elle vous permettra d’évaluer avec plus ou moins de précision si la zone d’implantation est propice à une telle activité. Quid des démarches à effectuer ?

Quelles sont les formalités à remplir pour ouvrir une épicerie ?

Pour ouvrir une épicerie de village, certaines formalités sont obligatoires.

L’étude de marché

La première étape consiste à faire une étude de marché de son projet. Avant de démarrer votre activité, il est essentiel de rassembler toutes les informations importantes pour évaluer si l’activité peut être bénéfique dans la zone d’implantation envisagée.

L’idée de l’étude de marché est de déterminer s’il existe une opportunité de développement dans le secteur de l’épicerie fine. Pour procéder, vous devez impérativement faire analyser les tendances du secteur, identifier les forces et les faiblesses de la concurrence, observer les habitudes de consommation, etc. À l’issue de l’étude, vous pourrez déterminer les produits et articles qui pourront se vendre dans votre village, et ceux qui marcheront moins bien. L’étude de marché permet d’identifier le positionnement, le nombre d’épiceries déjà implantées, et éventuellement leur chiffre d’affaires moyen.

Le business plan

L’une des étapes à ne jamais négliger est l’élaboration d’un business plan. Il s’agit d’un document important qui contient toutes les informations concernant votre projet. Il doit contenir la conclusion de l’étude de marché, mentionner les membres de votre équipe avec une courte présentation de chaque. Le business plan doit également stipuler le financement nécessaire pour la concrétisation du projet.

Lire aussi :  Pourquoi passer par un cabinet de recouvrement ?

L’un des grands avantages d’un business plan détaillé est sa capacité à convaincre les institutions financières, en l’occurrence les banques et autres partenaires, à vous accorder un soutien financier pour votre projet.

Il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel pour la rédaction de son business plan. Plusieurs outils sont disponibles pour le réaliser en ligne.

Le business plan est surtout indispensable pour exposer de manière précise et claire votre projet. Il vous permet d’établir une stratégie efficace pour votre commerce. Celle-ci sera transmise aux collaborateurs et aux investisseurs.

Le document doit ainsi :

  • stipuler la synthèse du projet,
  • faire la présentation des services et produits que vous allez fournir,
  • lister les objectifs de votre épicerie.

Cela permet de clarifier votre stratégie pour l’ouverture de votre magasin, pour bénéficier des différentes aides en création d’entreprise.

Le choix du statut juridique

Vient ensuite l’étape du choix du statut juridique pour votre épicerie.

Vous pouvez choisir d’être autoentrepreneur, ou encore préférer une entreprise individuelle. Il vous est également possible d’opter pour une société commerciale, notamment une SAS ou une SARL.

Chaque statut a ses propres avantages et inconvénients, et c’est à vous de le choisir en fonction de vos besoins.

Équipez-vous d’un logiciel de caisse

Dans le monde du commerce, il est toujours important de se doter du bon matériel et des équipements nécessaires. Ces derniers doivent être de qualité pour optimiser la gestion de l’activité. L’utilisation d’un outil performant peut être l’élément clé de la réussite de votre commerce. Alors si vous cherchez un logiciel de caisse pour épicerie, n’hésitez pas à vous rendre sur un site spécialisé dans le domaine. Comme pour toute activité commerciale, vous avez besoin d’une solution de caisse. En plus de l’utilisation d’un logiciel de caisse, il vous faut la solution de caisse enregistreuse.

Lire aussi :  Création de société aux USA : quel Etat choisir ?

Ces éléments facilitent grandement la gestion de l’épicerie au quotidien. En général, les logiciels de caisse comportent plusieurs fonctionnalités qui vous font gagner du temps et offrent plus d’efficacité dans la gestion de la clientèle. Un logiciel vous permet de constituer une base de données clients. Avec l’élaboration et la gestion de cartes, la fidélisation de votre clientèle sera facilitée.

Un logiciel de caisse performant peut prendre en charge diverses tâches commerciales et administratives, tant au niveau de la caisse, de la comptabilité, de la finance, du stock et des ventes, qu’au niveau de l’archivage de données.

L’outil est également efficace pour le management de la logistique de votre commerce, notamment en ce qui concerne le relais colis, la livraison, etc.

Pour profiter de tous ces avantages, il faut choisir un logiciel intuitif, automatisé, et ergonomique.

Epicerie de village

Existe-t-il des aides pour s’installer ?

Il est toujours intéressant de trouver un financement pour démarrer son épicerie. Trouver un local n’est pas tout, encore faut-il l’équiper de tous les indispensables à l’ouverture du commerce. Existe-t-il des aides pour faciliter l’installation de votre épicerie ?

Quelques aides peuvent être accessibles pour l’ouverture de votre activité. Vous avez par exemple l’ACRE ou l’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise. Il s’agit d’une contribution de l’état pour aider les autoentrepreneurs durant les premiers mois de l’activité. L’aide consiste en une exonération temporaire des cotisations sociales sur une durée de 12 mois. Elle est applicable pour un revenu professionnel inférieur à 41 136€.

Vous pouvez également bénéficier du NACRE ou Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise.

Lire aussi :  Entreprise : comment mettre en place la dématérialisation de vos factures ?

Trouvez des fournisseurs de confiance

Une fois toutes ces démarches réalisées, il vous faut trouver des fournisseurs de confiance.

Avant même l’ouverture de votre épicerie, vous devez choisir avec soin vos partenaires pour être sûr d’avoir les meilleurs produits aux meilleurs prix. C’est l’une des clés du futur succès de votre activité.

Quelques critères sont à prendre en compte pour le choix des approvisionneurs. D’abord, vous devez étudier les prix, la stabilité et la souplesse du fournisseur. Pour une épicerie qui propose une gamme diversifiée de produits, zéro concession sur la qualité. Il faut rester vigilant sur la sécurité alimentaire. Les articles vendus sont constitués de produits gourmands, ils doivent donc être sains et qualitatifs.

Si vous projetez de proposer des produits frais, œufs et viandes par exemple, il faut vous assurer que les fournisseurs disposent d’un agrément sanitaire spécifique.

Les fruits et légumes que vous présentez doivent toujours être frais, pareil pour le pain, etc. Il faut donc prioriser les fournisseurs qui assurent une fréquence de livraison en mesure de répondre à vos besoins.