Definition

Comprendre la sécurité industrielle : une nécessité pour préserver l’intégrité des installations et l’humain

Le juin 14, 2024 - 5 minutes de lecture

La sécurité industrielle est un enjeu majeur pour toute entreprise impliquée dans des activités de production ou de transformation. Elle englobe un ensemble de dispositions, techniques et moyens humains visant à assurer la protection des biens matériels, des individus et de l’environnement. Dans cet article, nous allons aborder les différents aspects de la sécurité industrielle ainsi que les bonnes pratiques pour garantir un environnement de travail serein et sécurisé.

Le cadre réglementaire de la sécurité industrielle

La législation impose aux entreprises industrielles de respecter certaines normes et réglementations en matière de sécurité afin de protéger la santé et l’intégrité des personnes ainsi que l’environnement. Voici quelques-unes de ces exigences :

  • Les règles générales de prévention des accidents du travail et de préservation de la santé au travail, édictées par le Code du travail et autres organismes tels que l’INRS (Institut National de Recherche et Sécurité) en France ;
  • Les directives européennes relatives à la maîtrise des risques industriels majeurs, notamment la Directive SEVESO transposée en droit français avec la législation relative aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) ;
  • Les normes ISO, ATEX et autres normes internationales encadrant la sécurité des processus industriels et les équipements utilisés.

Le non-respect de ces dispositions peut entraîner des sanctions administratives, voire pénales, pour les responsables des entreprises concernées.

Les grands axes de la sécurité industrielle

Sécurité des installations et des équipements

La protection des installations industrielles contre les accidents, les incidents ou les dégradations est primordiale. En effet, l’arrêt de production, qu’il soit partiel ou total, peut avoir des conséquences financières importantes pour l’entreprise.

Lire aussi :  Capping en marketing digital : définition et techniques

Pour garantir cette protection, les professionnels doivent s’assurer que les équipements sont conformes aux normes en vigueur et faire réaliser régulièrement des audits de sécurité ainsi que des opérations de maintenance préventive. En outre, il convient de mettre en place des dispositifs techniques tels que :

  • Des systèmes de surveillance et d’alerte : caméras, capteurs, alarmes, etc. ;
  • Des moyens de lutte contre les incendies : extincteurs, détecteurs de fumée, systèmes de désenfumage, etc. ;
  • Des dispositifs de contrôle d’accès et de gestion des visiteurs afin d’éviter les intrusions.

Sécurité liée aux procédés industriels

Assurer la maîtrise des risques inhérents aux procédés industriels est essentiel pour préserver la sûreté des installations et des personnes intervenant sur site. Cette maîtrise passe notamment par :

  • L’évaluation des risques industriels en analysant les processus, les matières et les installations utilisés ;
  • La prise de mesures préventives pour éliminer ou réduire ces risques : procédures de travail, dispositifs techniques, zones sécurisées, etc. ;
  • La mise en œuvre d’un plan d’organisation des secours en cas d’accidents ou de situations d’urgence.

Sécurité du personnel et de l’environnement

Les travailleurs sont exposés à divers risques dans l’industrie : accidents de machines, chutes, brûlures, intoxications, etc. Leur santé et leur sécurité doivent donc être au cœur de la politique de sécurité industrielle.

Pour assurer un environnement de travail sûr et sain, il est nécessaire de :

  • Mettre en place des formations spécifiques aux métiers exercés ainsi qu’une sensibilisation régulière aux enjeux de la sécurité ;
  • Respecter les règles d’hygiène et de sécurité au travail (port des équipements de protection individuelle, respect des consignes de sécurité, etc.) ;
  • Intégrer la prévention et la gestion des risques psychosociaux (stress, harcèlement, burn-out…) dans la démarche de sécurité industrielle.
Lire aussi :  Définition du NATU

Par ailleurs, les entreprises industrielles ont également la responsabilité de limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement. Pour cela, elles doivent notamment :

  • Optimiser leur consommation d’énergie et de ressources naturelles ;
  • Minimiser leurs émissions polluantes ;
  • Gérer correctement les déchets produits par leurs activités.

Les bonnes pratiques en matière de sécurité industrielle

Favoriser une culture de la sécurité au sein de l’entreprise

Il est essentiel de développer une véritable culture de la sécurité pour que tous les collaborateurs se sentent concernés et impliqués. Les dirigeants doivent donc s’engager activement dans cette démarche en donnant l’exemple et en valorisant les bonnes pratiques. Les actions de communication (affichage des procédures et des consignes, organisation de journées thématiques, etc.) sont également à envisager pour renforcer la sensibilisation et la mobilisation du personnel.

Mettre en place un retour d’expérience sur les incidents ou accidents

Même si toutes les précautions ont été prises, il n’est jamais exclu qu’un incident ou un accident survienne. Dans ce cas, effectuer un retour d’expérience permet de comprendre les causes et de mettre en œuvre les mesures correctives pour éviter que cela ne se reproduise. Encore faut-il que les employés soient encouragés à signaler les situations dangereuses, sans craindre de représailles ou de jugements.

Adapter la sécurité aux évolutions technologiques et à l’innovation

L’industrie étant en constante évolution, il est indispensable que la sécurité industrielle s’adapte aux nouvelles technologies et aux innovations. La veille réglementaire et technique doit donc être assurée par les entreprises pour intégrer à temps les nouvelles exigences, tout en restant compétitives sur leur marché.

Lire aussi :  Le Net Promoter Score