Webmarketing

Le data driven design : définition et adoption en entreprise

Activé octobre 6, 2021 - 8 minutes de lecture
definition data driven

Le processus de conception est souvent présenté comme un art et il est généralement guidé par l’intuition. Cependant, il est impossible pour les designers de lire dans l’esprit des utilisateurs et de savoir exactement ce qu’ils recherchent. Alors parfois, ils se trompent. C’est là qu’intervient le data driven design ou conception pilotée par les données. C’est une approche qui se base sur l’utilisation des données pour concevoir un produit. Il permet aux entreprises de créer un design axé sur l’utilisateur. En quoi consiste réellement le data driven design ? Quelle est son importance et comment introduire un processus de data driven design au sein de son entreprise ?

Qu’est-ce que le data driven design ?

Le data driven se définit comme étant la façon dont on conçoit un produit ou un service en s’appuyant sur des données factuelles. Il s’agit d’un processus de création ou d’amélioration d’un produit basée sur des éléments mesurables.

Aujourd’hui encore, de nombreux designers ont tendance à penser que leurs réactions et leurs comportements sont similaires à ceux des utilisateurs. Par conséquent, ils prennent des décisions en suivant leurs expériences et leurs ressentis personnels. Les concepteurs qui ne prennent pas en compte les données dans leurs réalisations, et se fient uniquement à leur instinct pour prendre des décisions, courent le risque d’obtenir de mauvais résultats. En procédant ainsi, il y a un grand risque que les solutions créées soient inefficaces ou inadaptées. La modification de celles-ci entraîne non seulement une perte de temps, mais également un manque à gagner.

L’exploitation des données de manière efficace permet d’obtenir de meilleur résultat et aide à réussir le projet. En effet, les données peuvent renseigner sur le comportement (habitudes, préférences, interaction avec les produits numériques, etc.) des utilisateurs, sur leurs attentes, sur leur réaction face à telle fonctionnalité ou tel design. Leur utilisation est donc indispensable lors de la conception d’un produit.

entreprise data driven

Quelle est l’importance du data driven en entreprise ?

Les concepteurs et les utilisateurs n’ont pas tous les mêmes comportements ni les mêmes réactions. De ce fait, il est impossible pour le designer, même s’il s’agit du meilleur au monde, de prédire de façon exacte ce que veut réellement le client.

Pour garantir le succès de leurs produits, les designers doivent connaître ce qui motive réellement leurs utilisateurs. Ils doivent s’assurer que leur conception répond bien aux besoins et aux attentes de ces derniers pour garantir une excellente UX (user experience). Et seule une conception qui est axée sur les données peut les aider à créer un tel produit.

Le data driven design joue donc un grand rôle dans le processus de création d’un produit. Il permet au concepteur d’aller au-delà des hypothèses et d’éviter les gaspillages d’argent et la perte de temps que peut entraîner la conception d’un produit inefficace.

Comment se fait la mise en route d’un processus de data driven design ?

L’introduction d’un modèle de conception axé sur les données et axé autour des utilisateurs au sein d’une entreprise qui existe déjà n’est pas chose facile. Le processus de data driven design est souvent long et compliqué, mais il tient toutes ses promesses une fois mis en route. Le démarrage de ce processus se fait suivant plusieurs étapes.

Assurer l’accès aux données

La première chose à faire pour garantir la bonne marche de ce processus de conception basé sur la data est d’assurer l’accès aux données aux personnes clés. On constate qu’au sein des grandes structures, le flux d’information entre les différents services est souvent limité. Et cette limitation des échanges freine considérablement la mise en œuvre du processus de data driven design. Cette vision des choses qui veut que les designers ne s’occupent que de l’expérience utilisateur et laissent le traitement des données qualitatives aux datas specialists est déjà dépassée.

Désormais, les concepteurs doivent aussi avoir accès aux données quantitatives, en particulier celles qui caractérisent le comportement des utilisateurs. Ces datas ne doivent pas être mises à leur disposition sous forme de données brutes. Elles doivent être représentées de manière à leur en faciliter la compréhension.

Avec votre équipe, vous devez trouver le moyen de partager ces informations dans votre société entre les différents acteurs. Vous devez déterminer ce que chaque équipe doit savoir, réfléchir à comment structurer l’ensemble du processus et identifier les outils qui seront utilisés.

Définir des objectifs clairs et les rendre réalistes

Avant de procéder à la collecte des données, vous devez avoir une idée de ce que vous allez réaliser. Pour mettre en œuvre de manière efficace cette approche basée sur les données, vous devez définir des objectifs très clairs. En fonction de ce que vous allez faire (introduire un nouveau produit ou modifier un produit déjà existant et en créer une nouvelle itération), le processus de collecte des données sera différent.

Vous devez vous assurer que les objectifs que vous avez définis sont bel et bien réalistes. En plus des données, d’autres facteurs devront influencer vos décisions. Il s’agit du coût, du temps et de la faisabilité. Vous pouvez considérer ces derniers éléments et vous demander si une refonte est un choix pratique dans cette situation. Parfois, il serait plus judicieux de modifier simplement le produit existant.

Créer une hypothèse

L’étape suivante est celle de la création d’une ou de plusieurs hypothèses. En réalité, tout comme dans les expériences scientifiques, il faut forcément formuler des hypothèses dans toute démarche data driven.

Dans les recherches scientifiques, l’hypothèse suppose une relation de causalité entre deux variables (une variable indépendante et une variable dépendante). Les principes sont les mêmes lorsqu’on conçoit une hypothèse pour une expérience UX.

Faire le choix d’une stratégie de data driven design

Maintenant que vous savez comment créer une bonne hypothèse pour une recherche UX, vous devez vous questionner sur comment choisir ce que vous voulez tester et par où débuter la recherche. Il n’est pas conseillé de tout tester. Il est fort probable que les résultats obtenus ne suggèrent aucun changement significatif. De plus, votre crédibilité aux yeux des décideurs peut en prendre un coup et il sera difficile d’obtenir leur autorisation pour effectuer d’autres tests.

data driven

Se servir des données pour connaître ses clients

Grâce aux données, vous avez la possibilité d’apprendre à mieux connaître vos clients. Il existe plusieurs approches que vous pouvez essayer. La première s’utilise lorsque l’on n’est pas certain du profil de son client idéal (ICP) ou de son buyer persona. L’exploitation des données de manière efficace vous permettra de mieux connaître vos clients. Vérifiez les données sur les pages visitées et analysez les flux de comportements pour avoir une idée précise de ce qu’ils font sur votre site.

Une analyse des données démographiques et d’audience vous permet d’avoir une vue plus détaillée de vos clients. En effectuant des enquêtes et des entretiens auprès des consommateurs, vous obtenez beaucoup plus d’information sur ceux qui utilisent votre produit, comment et pourquoi ils l’utilisent. L’analyse de ces informations supplémentaires va vous aider à créer vos buyers personas.

Ensuite, vous pouvez faire des tests avec les utilisateurs qui correspondent à vos cibles. Obtenez leurs feed-back lors de la première phase de développement. Impliquez-les dans les tests bêta, afin de trouver tous les problèmes ou bugs possibles avant de passer au lancement.

Être patient

Obtenir des données et connaître les techniques qui permettent de les analyser ne suffisent pas pour mettre en œuvre un processus de data driven design entièrement fonctionnel dans votre entreprise. Il faut également de la patience pour y arriver. Une fois les données analysées et les ajustements nécessaires effectués, vous devez prendre votre temps et observer. Surveillez les réactions de vos clients par rapport à vos modifications sur le design.

Que ces changements aient eu un effet positif ou négatif sur ces derniers, ne vous précipitez pas. Gardez à l’esprit que les utilisateurs auront besoin d’un peu de temps pour s’y habituer. C’est après cette période qu’ils pourront réellement se prononcer sur l’utilité ou non du nouveau design.

Concevoir un produit de manière à ce qu’il soit en adéquation avec les préférences et les attentes des utilisateurs est important. Une fois achevé, le produit est attirant et réussi. Ainsi, le data driven design aide à rendre les produits conçus plus performants. Il permet de créer une meilleure expérience utilisateur et aide à augmenter le taux de conversion.