Entreprise

Quelles étapes avant de concrétiser votre projet de création d’entreprises ?

Le mai 30, 2022 - 7 minutes de lecture

Face au chômage et à la précarité, la création d’une entreprise est une issue favorable pour de nombreuses personnes. C’est d’ailleurs une option très encouragée par l’État français qui met à disposition des créateurs et repreneurs d’entreprises différents dispositifs d’aide. Tout est alors à votre disposition pour devenir chef d’entreprise, mais il s’agit d’un processus en plusieurs étapes que vous devez respecter pour la concrétisation de votre projet. Si vous envisagez de créer votre entreprise, notre guide vous aidera à connaître les étapes nécessaires pour y parvenir.

Recherchez un projet d’entreprise solide et unique

Pour bon nombre de personnes, pouvoir créer une entreprise est un véritable casse-tête. Si vous êtes dans cette situation, sachez que la meilleure solution pour devenir chef de votre propre business est de commencer par la recherche d’un projet solide, original et viable. Cela se passe en deux phases.

Ciblez une idée originale qui vous passionne

Avant de passer à la phase pratique de la création d’entreprise, vous devez d’abord trouver une idée de produit ou de service à proposer. Pour cela, vous devez opter pour un domaine qui vous passionne et dans lequel vous pouvez apporter votre touche d’originalité. Votre idée doit être innovante et utile pour être viable.

Analysez le marché

Avoir une idée d’entreprise vous permettra de savoir dans quel domaine vous lancer, mais cela ne garantira pas votre succès. En effet, vous devez réussir à vous affirmer et à vous différencier des autres structures. Pour cela, vous devez faire des recherches sur toutes les entreprises existantes qui offrent les mêmes services que vous. Cela vous permettra de comprendre ce qui se fait déjà et vous aidera à savoir comment créer une entreprise pour proposer de l’originalité.

Une étude du marché vous aidera aussi à connaître les besoins de la clientèle et à proposer vos offres en fonction de cela.

business plan

Rédigez un business plan

Détecter le domaine sur lequel vous désirez vous positionner et analyser le marché sur lequel vous souhaitez offrir vos services n’est que la partie théorique de votre création d’entreprise. Pour passer à la phase pratique, vous devez impérativement rédiger un business plan.

Lire aussi :  L'optimisation du service des ressources humaines d'une entreprise

À titre explicatif, un business plan ou plan d’affaires est un document professionnel rédigé par le créateur d’entreprise. Il contient les détails de la future structure, sur plusieurs plans.

L’idée d’entreprise

Dans ce premier chapitre, vous pouvez parler des raisons qui vous ont poussé à vous lancer dans la création de votre propre entreprise. Cette partie est très importante, car elle retranscrira vos motivations. Si elles ne sont pas convaincantes, votre idée d’entreprise peut paraître ennuyante et perdra ainsi tout intérêt aux yeux de vos éventuels investisseurs. Le meilleur moyen de réussir cette étape est de rester naturel et factuel tout en proposant une forme attractive pour vos interlocuteurs.

La constitution de l’équipe

Définissez pour votre entreprise le nombre de personnes dont vous aurez besoin et décrivez leurs responsabilités dans votre plan d’affaires. Pour un début d’entreprise, vous devez limiter les dépenses, donc la main-d’œuvre à rémunérer. Veillez à sélectionner des personnes indispensables et qualifiées.

Le plan de financement

Si votre entreprise a besoin d’investissement, c’est le moment d’aborder le sujet. Vous devez détailler les éléments indispensables à acquérir. Vous pouvez également ajouter dans cet espace les formes de financement que vous souhaitez obtenir.

La stratégie fiscale

Pour chaque type de structure, la stratégie fiscale peut être différente. Il vous incombera alors en tant que chef d’entreprise de choisir celle qui conviendra au mieux à l’activité que vous désirez exercer. Une fois que vous aurez trouvé la bonne, vous pourrez la consigner dans votre business plan. L’accompagnement d’un professionnel en création d’entreprise vous sera utile à cette étape.

Le plan marketing

En tant que prestataire de service ou commerçant, vous avez obligatoirement besoin d’une stratégie pour écouler facilement vos produits. Pour réussir, vous devez élaborer un plan marketing. Plusieurs techniques mises en place par des professionnels peuvent être utilisées.

Lire aussi :  6 avantages à faire appel à une agence de conseil sur la finance

Les plans de communication

Les entreprises viennent prioritairement pour satisfaire un besoin. Ils forment une unité avec le plan marketing et vous permettent d’atteindre votre cible. Plusieurs possibilités existent aujourd’hui pour communiquer sur vos produits et services. Vous devez alors vous documenter sur la question afin de définir les stratégies qui conviendront le mieux à votre entreprise.

Trouvez les financements avant de vous lancer dans la création

Quelle que soit l’envergure de votre projet, il vous faudra un financement minimum. Pour cela, vous pouvez puiser dans vos propres fonds, si vous en avez la capacité. Par contre, si vous ne disposez pas des ressources nécessaires, plusieurs options de financement s’offrent à vous.

Les sociétés publiques de soutien aux entrepreneurs

L’idée d’entrepreneuriat est une initiative très encouragée par le gouvernement français. Pour cela, il met en place des dispositifs qui accompagnent et aident les personnes désireuses d’ouvrir leur propre entreprise, en leur octroyant le financement dont ils ont besoin. Ceux-ci, en fonction de leur statut, peuvent par exemple se rapprocher du Pôle emploi pour accéder aux différentes aides qu’il propose. Ils peuvent alors bénéficier de l’ARCE ou de l’ARE pour la création de leur entreprise. Il est aussi possible de se référer à la Caisse d’allocations familiales (CAF), pour obtenir le RSA ou la prime d’activité et faire vivre votre entreprise.

Les établissements financiers

En dehors des institutions étatiques, vous pouvez vous rapprocher des établissements financiers comme les banques ou d’autres institutions de financement. En fonction de votre business plan et de la viabilité de votre projet, ceux-ci pourront vous octroyer des prêts pour financer la création de votre entreprise. Il en existe un grand nombre dont certains sont subventionnés par l’État. Notez toutefois que vous pouvez obtenir un montant plus élevé dans les institutions privées, mais leur taux de remboursement est plus élevé et leur échéance est relativement plus courte que celle des établissements publics.

Lire aussi :  Quels sont les avantages de choisir un téléphone cloud pour votre PME ?

Les institutions indépendantes

Outre les banques publiques et privées, notez qu’il existe plusieurs autres organisations qui peuvent vous aider à financer votre projet d’entreprise, notamment les institutions indépendantes. Elles sont là pour accompagner les petites et grandes idées d’entreprise qui ont du mal à voir le jour pour des raisons de financement. Le montant que ces établissements sont prêts à dépenser n’est habituellement pas prédéfini. Il vous incombera alors de les convaincre de miser sur vous.

Si les idées précédentes ne vous semblent pas idéales, vous pourrez financer votre entreprise en économisant ou en sollicitant l’aide de vos proches. Cette option vous permettra de débuter selon vos moyens et si vous ne réussissez pas du premier coup, vous ne serez pas endetté.

entrepreneurs

Étudiez les différents statuts juridiques pour choisir le meilleur pour votre société

Il est important que vous disposiez du financement nécessaire pour lancer votre entreprise, mais il est aussi indispensable que vous ayez un statut juridique adapté. Ce dernier est à définir selon le type d’entreprise que vous désirez créer. Vous aurez alors le choix entre des statuts tels que :

  • EI entreprise individuelle ou EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) ;
  • EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ;
  • SNC (Société en nom collectif) ;
  • SA (Société anonyme) ;
  • SARL (Société à responsabilité limitée) ;
  • SAS et SASU (Société par actions simplifiée et société par actions simplifiée unipersonnelle) ;
  • SCA (Société en commandite par actions) ;
  • SCS (société en commandite simple).

Ces nombreuses possibilités s’offrent à vous, mais chacune d’elles a sa particularité. Nous vous conseillons donc de vous faire accompagner par un professionnel pour effectuer un choix judicieux en fonction de votre projet d’entreprise.

Vous pouvez retenir qu’il existe plusieurs étapes à suivre avant de commencer la création de votre entreprise. Chacune d’elles est importante et vous devez les respecter si vous désirez obtenir de bons résultats.