Entreprise

Signalisation de chantier : quelles sont les réglementations ?

Le août 22, 2022 - 3 minutes de lecture

Qu’il soit mobile ou fixe, un chantier est soumis à différentes règles de signalisation. Elles s’avèrent notamment indispensables dans le cadre de travaux empiétant ou non sur la chaussée, le but étant de sécuriser les lieux de manière optimale. La signalisation de chantier avertit et informe les usagers, tout en leur indiquant également les changements effectués. C’est pourquoi elle doit être conforme aux normes.

Quels types de signalisation sont nécessaires sur un chantier ?

La signalisation de chantier doit être cohérente, lisible et crédible. Elle arborera une couleur rouge et jaune. Il existe trois types de signalisations différentes, à savoir : la signalisation d’approche, la signalisation de position et la signalisation de fin de prescription. En se basant sur la réglementation concernant la signalisation de chantier, chaque type de signalisation de chantier assure un rôle précis. La signalisation d’approche est installée sur l’accotement. Elle regroupe les panneaux d’indication temporaire, notamment :

  • les panneaux de danger type AK,
  • les panneaux K2 (signalisation de début et de fin de chantier),
  • les piquets de chantier K5b,
  • les rubans et les chaînes de signalisation (optionnels).

La signalisation de position prévient le début et la fin des travaux. Elle permet également de délimiter les travaux sur le côté. Parmi les panneaux de signalisation de position figurent les balises d’alignement, les cônes de signalisation, les piquets de chantier, le ruban et/ou la chaîne de signalisation. En ce qui concerne la signalisation de fin de prescription, elle se place 50 mètres après le chantier. Elle se compose de panneaux d’indication, notamment de panneau BK31 et de panneau de fin d’interdiction.

Lire aussi :  Franchise commerciale : comment trouver la perle rare ?

réglementations signalisation chantier panneaux

Quelles sont les conséquences de l’absence de signalisation de chantier conforme ?

La signalisation de chantier est obligatoire pour des raisons de sécurité. En l’absence de signalisation conforme, cohérente, crédible et lisible, les risques d’accident ne sont pas à écarter. Cela implique aussi bien un chantier privé qu’un chantier total ou partiel sur la voie publique. De même, la signalisation se doit d’être conforme à la réglementation. Sachant qu’il s’agit d’un chantier, une signalisation conforme garantit la sécurité des intervenants, des automobilistes et des piétons. Si la signalisation n’est pas conforme aux réglementations, des incidents peuvent alors arriver. Vous pourrez également être pénalisé et engagé pour non-respect des réglementations.

Comment vous assurer que votre signalisation est conforme à la réglementation ?

Les principes fondamentaux d’une signalisation de chantier réglementaire sont :

  • l’adaptation à l’environnement,
  • la cohérence de la signalisation,
  • la lisibilité de la signalisation et des consignes,
  • la signalisation des personnes.

De plus, il existe des normes en vigueur quant à la signalisation de chantier. Chaque intervenant sur le chantier doit par exemple être équipé de vêtements à haute visibilité conformes à la norme EN NF 471-2004. Il en va de même pour la couleur des panneaux qui doivent être rouge et blanc ou rouge et jaune. Il est donc important de suivre toutes ces réglementations à la lettre afin d’assurer une sécurité totale sur votre chantier.