Entrepreneuriat

3 conseils pour s’installer comme naturopathe !

Le janvier 22, 2021 — 4 minutes de lecture
naturopathe

Répertoriée parmi les trois médecines traditionnelles les plus connues au monde, la naturopathie a pour objectif principal de maintenir l’équilibre du corps afin d’éviter l’apparition de troubles et de déséquilibres via des techniques de soin naturelles. Un naturopathe est donc un praticien qui utilise des plantes, des compléments nutritionnels, des huiles essentielles, des massages et des exercices de relaxation pour optimiser la qualité de vie. Vous êtes passionné(e) par l’univers du bien-être ? Vous avez un tempérament doux et posé ? Pourquoi ne pas devenir naturopathe ? Découvrez, dans cet article, les conseils pour vous aider dans l’ouverture d’un cabinet de naturopathie.

Suivre une formation en naturopathie

Généralement, les naturopathes sont des professionnels de la santé (kinésithérapeutes, les pharmaciens, les psychothérapeutes, les médecins ou les psychologues…) qui se sont spécialisés. Il est également possible d’exercer ce métier sans pour autant passer par ce préalable. Mais, dans tous les cas, il est primordial de recevoir une formation sur les différentes techniques de soin utilisées en naturopathie. Cela y va de votre réputation et de la qualité de votre prestation. C’est d’ailleurs la condition essentielle à la création et à la conservation d’une clientèle. À cet effet, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Des formations professionnelles ou continues sont disponibles en écoles de naturopathie, sur de courtes durées (maximum 1200 heures). Ces formations sont agréées par la FÉNA (Fédération Française des Écoles de Naturopathie) et peuvent se faire même à distance sur https://maformation-privee.com/formations/formation-naturopathie/. Certaines universités de médecine et de psychologie proposent également des cursus avec une spécialisation en naturopathie. Les matières dispensées par l’équipe pédagogique dans le programme de formation d’un cursus en naturopathie sont entre autres : Éducation et prévention, phytothérapie, psychologie, morpho-typologie, vitaminothérapie, techniques respiratoires, aromathérapie, gemmothérapie, héliothérapie, réflexologie, techniques magnétiques (aimants, magnétisme), etc.

Réaliser une analyse du marché et élaborer un business plan

La réalisation d’une étude de marché est indispensable avant d’ouvrir un cabinet de naturopathie. Elle permet d’avoir une vision d’ensemble de votre stratégie et de vos concurrents. Si par exemple, vous constatez qu’il y a déjà des professionnels de naturopathe dans votre localité, ce n’est plus la peine d’installer votre cabinet juste à côté à moins d’offrir des services différents. Cette analyse vous aide aussi à bien déterminer les tarifs de vos prestations. Outre l’étude du marché, il faudra aussi réaliser un business plan. Il s’agit d’un document dans lequel vous allez détailler votre projet de création d’entreprise. Il vous permet d’élaborer une stratégie commerciale et un budget prévisionnel. Ce dernier doit prendre en compte le coût du local, le coût du mobilier, les frais des charges (électricité, téléphone), les frais de la communication…. Grâce à cette étape, vous pourrez suivre les résultats de votre micro-entreprise et structurer votre projet.

Bon à savoir : n’oubliez pas de faire enregistrer votre entreprise auprès du centre de formalité des entreprises (CFE) de l’URSSAF.

Choisir un emplacement et trouver des clients

Le lieu où vous exercerez votre activité de naturopathe n’est pas à négliger. Il faut dire que vous pouvez exercer en libéral dans votre maison (à condition d’avoir une pièce convenable pour recevoir la clientèle), partager votre cabinet avec d’autres praticiens du bien-être (ostéopathe, acupuncteur, sophrologue, aromathérapeute…), intervenir auprès de structures comme les hôpitaux, les centres de remise en forme, les maisons de retraite, etc.

La dernière étape va consister à faire connaitre votre activité pour attirer vos premiers clients. Pour y arriver, vous pouvez mettre en place plusieurs actions :

  • création d’un site ;
  • produire des contenus de qualité pour bénéficier d’un bon référencement sur Google ;
  • distribution des flyers ;
  • organiser des ateliers ;
  • développer un réseau de prescripteurs (praticiens de la médecine douce, professionnels du corps médical et paramédical) ;
  • tenue de conférences en entreprise ;
  • participer à des événements spécialisés ;
  • communiquer sur les réseaux sociaux (Facebook, instagram, Linkeldin…) ;
  • développer des partenariats locaux ;
  • etc.