Definition

Comprendre la gestion du cycle de vie du produit : définition et enjeux

Le avril 15, 2024 - 6 minutes de lecture

La gestion du cycle de vie du produit, également connue sous l’acronyme PLM (Product Lifecycle Management), est un processus qui permet de prendre en charge un produit depuis sa conception jusqu’à son retrait du marché. Ce concept englobe diverses méthodologies, outils et technologies pour gérer l’ensemble des informations et des étapes associées à un produit.

Le cycle de vie du produit : qu’est-ce que c’est ?

Avant de nous pencher sur la gestion du cycle de vie du produit, il convient de définir ce que l’on entend par « cycle de vie ». Le cycle de vie du produit est une notion qui décrit les différentes phases par lesquelles passe un produit tout au long de sa « vie ». Ces phases peuvent être modélisées selon plusieurs approches, mais on retient généralement quatre grandes étapes :

  1. Conception : développement des idées et élaboration d’un prototype fonctionnel
  2. Produktion : fabrication, assemblage et logistique associée
  3. Commercialisation : marketing, vente et distribution
  4. Référencement et support client : mise à jour du catalogue ou de la gamme de produits et service après-vente (SAV)

Pourquoi opter pour une démarche PLM ?

Adopter une démarche de gestion du cycle de vie du produit présente de nombreux avantages pour les entreprises, notamment en termes d’optimisation des coûts et des ressources, de développement durable et de réactivité face aux évolutions du marché. Voici quelques-uns des principaux bénéfices liés à cette approche :

  • Amélioration de la communication entre les différents services impliqués dans la réalisation d’un produit
  • Centralisation et gestion efficace des données techniques et commerciales liées au produit
  • Meilleure planification et anticipation des besoins en matériels et en personnel
  • Réponse plus rapide aux demandes des clients et ajustement aux attentes du marché
  • Identification précoce des problèmes potentiels afin de les corriger avant qu’ils n’aient un impact sur le cycle de vie du produit
Lire aussi :  Efficacité énergétique : définition, enjeux et conseils d'amélioration

Les différentes composantes de la gestion du cycle de vie du produit

Pour mener à bien une démarche PLM et assurer une gestion optimisée du cycle de vie du produit, il est nécessaire de mettre en place plusieurs éléments clés. Nous pouvons regrouper ces éléments en trois grandes catégories :

  1. La méthode : il s’agit d’établir un processus de gestion permettant de suivre et contrôler chaque étape du cycle de vie du produit. On pourra ainsi définir les objectifs, les rôles et les responsabilités de chaque intervenant.
  2. Les outils : pour faciliter la mise en œuvre de la méthode, il est important de choisir les bons outils pour gérer et partager les informations liées au produit. Ces outils peuvent être des logiciels spécialisés ou des solutions intégrées dans un système d’information plus global.
  3. Les indicateurs de performance : ils permettent de mesurer l’efficacité de la démarche PLM et d’identifier les aspects à améliorer. Certains exemples d’indicateurs sont le temps de développement du produit, le coût de fabrication ou encore le taux de satisfaction client.

La méthode : définir les processus qui encadrent le cycle de vie du produit

Pour mettre en place une démarche de gestion du cycle de vie du produit, il est crucial de définir en amont les processus qui seront suivis tout au long du cycle de vie du produit. Cette étape permet :

  • De clarifier les rôles et responsabilités de chaque intervenant
  • D’organiser les activités de manière optimale, notamment grâce à la planification des tâches et des ressources nécessaires
  • De poser les bases d’une collaboration efficace entre les équipes en interne, mais aussi avec les partenaires externes (fournisseurs, prestataires, etc.)
Lire aussi :  Définition du NATU

Les outils : sélectionner les solutions adaptées aux besoins de l’entreprise

Au-delà de la mise en place de processus clairs et structurants, la gestion du cycle de vie du produit a besoin de s’appuyer sur des outils performants et adaptés aux besoins de l’entreprise. Il existe un large choix de solutions disponibles sur le marché, telles que :

  • Des logiciels de gestion de projet (planification, allocation des ressources, suivi du budget)
  • Des plateformes collaboratives pour gérer les données techniques liées au produit (mise à jour des plans, suivi des modifications)
  • Des applications dédiées à la gestion de la chaîne d’approvisionnement (demande de devis, négociation avec les fournisseurs, suivi des commandes)
  • Des logiciels d’aide à la décision permettant d’analyser les performances passées et présentes et de simuler l’impact de scénarios futurs sur le cycle de vie du produit.

Les indicateurs de performance : évaluer et optimiser la démarche PLM

Dans le cadre d’une démarche de gestion du cycle de vie du produit, il est important de suivre régulièrement les indicateurs de performance afin de mesurer l’efficacité des processus mis en place et d’identifier les pistes d’amélioration. Parmi ces indicateurs, on peut citer :

  • Le temps de développement du produit : il correspond au délai entre la conception et la mise sur le marché du produit
  • Le coût de fabrication : il représente l’ensemble des dépenses engagées pour produire et distribuer le produit (matières premières, main-d’œuvre, logistique, etc.)
  • La qualité du produit : elle peut être évaluée à travers différents critères, tels que le taux de défauts identifiés ou la satisfaction des clients
  • Le retour sur investissement (ROI) : il permet de calculer la rentabilité du projet et d’analyser l’efficacité des décisions prises en termes de gestion du cycle de vie du produit.
Lire aussi :  Drop shipping : définition

En somme, la gestion du cycle de vie du produit est une approche stratégique qui vise à optimiser les performances opérationnelles et économiques d’un produit tout au long de son existence. Elle repose sur la mise en place de processus clairs et structurants, ainsi que sur l’utilisation d’outils adaptés pour gérer et partager les informations liées au produit. Enfin, le suivi des indicateurs de performance permet de s’assurer de la pertinence des actions entreprises et d’améliorer continuellement la démarche PLM.